Dans vos communications de tous les jours, en anglais, vous êtes probablement amenés à convaincre ou même inspirer ceux à qui vous vous adressez. Que ce soit un contact avec un collègue à l’international, ou plutôt en interne, une présentation pour un client ou en réuformation anglais en entreprisenion, l’anglais est pour vous un outil régulier. Pouvez-vous être certains que vous exprimez vos idées en un langage qui correspond à vos ambitions, à votre potentiel et à vos compétences ? 

 

Entre la simple conversation et la présentation de faits, opinions et points de vue de manière convaincante, il y a un monde de différence. Si vous avez un niveau intermédiaire ou avancé en anglais, vous pouvez atteindre un niveau où vous vous sentez en confiance et capable en toutes situations. En revanche, arrivez-vous à donner l’impression que vous souhaitez donner ? Dans un monde où les enjeux sont en perpétuel changement, il est souvent d’une importance stratégique de donner une impression positive à chaque message transmis. 

 

Essayez alors de vous poser les questions suivantes :  

 

Mes phrases sont-elles trop longues ?

Mes idées trop discontinues ?

Est-ce que je suis en train de penser en français puis de traduire en anglais ?

Est-ce que je me perds parfois dans mon propos ?

Est-ce que je suis parfois en difficulté pour trouver un propos accrochant et innovateur ?

Mon audience semble-t-elle parfois perdre sa concentration ?

Mes blagues sont-elles parfois incomprises ?

 

Si la réponse est affirmative à l’une ou plusieurs de ces questions, c’est probable que vous ayez besoin d’apprendre de nouvelles techniques. 

Pour être en mesure d’inspirer en parlant, les mots doivent être soigneusement choisis et le message élaboré avec soins. Pour dire exactement ce que l’on veut dire, d’une manière qui provoque réellement une différence, c’est tout un art ! Avoir un impact requiert de l’ingéniosité. Ce n’est jamais facile dans une langue étrangère à la nôtre, car le discours créatif demande de la nuance et une connaissance de l’étymologie, de la syntaxe et du langage idiomatique. Selon moi, il y a alors deux solutions au problème de l’usage stratégique de l’anglais professionnel :

 formation anglais en entreprise

Une solution à court terme, et une solution à long terme. 

 

Sur le court terme, travaillez avec un anglophone natif, un professeur ou alors un spécialiste du marketing/écrivain de contenu pour préparer des expressions données pour vos présentations que vous pourrez utiliser systématiquement. 

 

Sur le long terme, efforcez-vous d’enrichir votre connaissance de l’anglais et votre compréhension de la langue à travers l’apprentissage, la lecture et une sensibilisation générale. Soyez curieux des nouveaux mots que vous rencontrerez, notez-les. Essayez d’utiliser des phrases davantage courtes et de ne pas traduire directement du français : la simplicité, c’est mieux. Assurez-vous de vous préparer amplement pour chaque présentation pour savoir en avance tout ce que vous allez exprimer pour ne pas vous retrouver dans une situation d’improvisation trop précoce. 

 

Vous pouvez aussi considérer une courte formation en anglais pensée spécifiquement pour vous accompagner à travers vos défis professionnels pour pouvoir vous familiariser avec de nouvelles et riches modalités de proposer une idée à n’importe quel public. 

[Total : 0   Moyenne : 0/5]