En anglais, on dit que se parler à soi-même est le premier signe de folie. Cependant, si vous apprenez l’anglais, c’est peut-être la chose la plus saine que vous puissiez faire!

Le cerveau a tendance à filtrer les langues étrangères pour mieux comprendre une langue maternelle. En d’autres termes, le cerveau ne reconnaît pas intentionnellement la langue étrangère. En tenant compte de ces tendances, les apprenants doivent lire pour parler l’anglais à haute voix autant que possible, exposant ainsi le cerveau à la situation de l’audition : il s’agit de motiver le cerveau pour la reconnaissance.

L’apprentissage d’une deuxième langue passe par cinq étapes prévisibles : Préproduction, Production précoce, Émergence de la parole, Fluidité intermédiaire et Fluidité avancée (Krashen).

apprendre l'anglais à Montpellier

La production linguistique, prendre la parole, pratiquer l’anglais à l’oral, est le moyen optimal pour progresser d’une étape à l’autre. Ainsi, lorsque vous étudiez en dehors des cours d’anglais que vous suivez, assurez-vous que vous ‘produisez’, par exemple en lisant à haute voix tout ce que vous lisez, écrivez ou entendez.

Lecture. Que vous lisiez un article en ligne, un roman, un manuel scolaire ou vos propres devoirs, lisez tout à voix haute.Si bien que les gens font les exercices en silence et finissent par se plaindre d’avoir tout oublié. La faute n’est pas à la ressource d’apprentissage, mais à la façon dont ils l’utilisent.

L’écriture. Faire des phrases et de courts essais en anglais est très utile pour développer les mots et les schémas grammaticaux que vous avez étudiés et pour réfléchir à la langue en général. Cependant, pour en tirer le meilleur parti, ne manquez jamais de lire à haute voix pendant que vous écrivez, et lisez tout après avoir terminé l’écriture. Si vous avez la possibilité de faire corriger vos devoirs, lisez également à voix haute la version correcte, (pendant vos cours par exemple).

Écouter. Chaque fois que vous écoutez de la musique ou les actualités, que vous regardez un documentaire ou un film, faites-vous coller de nouveaux mots en répétant après l’orateur, et éventuellement en prenant des notes. Prenez votre temps pour mettre en pause la musique/vidéo/audio si nécessaire. Ne laissez pas ces mots entrer par une oreille et sortir par l’autre.

Talk to yourself!

[Total : 1    Moyenne : 5/5]