Si vous apprenez l’anglais et si vous avez envie d’améliorer votre vocabulaire, vous vous intéressez peut-être à l’origine des mots que vous apprenez. Pour ceux qui se demandent pourquoi il y a tellement de mots à apprendre et tellement de ‘faux amis’ dans la langue de Shakespeare, voici une explication…

Le développement de la langue anglaise peut être divisé en cinq périodes distinctes :

  1. Le début, avant l’arrivée de l’anglais : 55 av. J-C – 600
  2. L’ancien anglais : 600 – 1100
  3. L’anglais du milieu : 1100 – 1500
  4. L’anglais pré-moderne : 1500 – 1700
  5. L’anglais moderne : 1700 – de nos jours

Tout cela a donc commencé il y a plus de 2000 ans.

Les premiers Européens à arriver en Angleterre étaient probablement les Celtes. Nous ne connaissons pas la date exacte de leur arrivée mais ils étaient déjà sur le territoire anglais plusieurs centaines d’années avant la naissance du Christ.

Débutant en 55 av. J-C, Jules César fut plusieurs tentatives de prises de contrôle sur l’Angleterre, mais ce ne fut pas avant 50 av JC que la plupart du territoire anglais fut sous tutelle Romaine. Le mur d’Hadrien représente la frontière, et l’Angleterre devint le poste de contrôle le plus à l’Ouest de l’Empire Romain.

Quand les romains quittèrent l’Angleterre en 410, la Grande Bretagne fut envahie par les Pictes, dans le Nord, et par les Jutes et les Saxons dans l’Est.

A travers le Vème et VIème siècle, les anglais furent forcés petit à petit à se reculer dans les zones montagneuses de Combre et du Pays de Galles et le peuple germanique remplace le peuple celtique. La période la plus ancienne de la langue anglaise se réfère au Vème siècle quand les peuples germaniques vinrent en Angleterre : les Saxons, les Angles et les Jutes. Voilà pourquoi le langage anglais est souvent décrit comme étant Anglo-Saxon.

L’étendue géographique de la langue anglo-saxonne fut environ identique à la superficie actuelle de l’Angleterre.

Le début de l’anglais du milieu coïncide avec la Bataille d’Hastings : la défaite de l’Angleterre du roi Harold en 1066 par William duc de Normandie a marqué un événement clef dans le développement de la langue anglaise. La conquête normande apporta des changements massifs aux structures politiques et sociales anglaises.

Avec le remplacement de l’aristocratie anglaise par l’aristocratie normande, l’anglais devint la langue des classes les plus basses, disparaissant dans les classes les plus nobles en littérature, en droit et en toute documentation officielle.

En 1204, le roi John perdit ses conquêtes anglaises en France ce qui mènera à un déclin du Français en tant que langue officielle. Dès le XIIIème et XIVème siècle, les enfants de la noblesse anglaise n’apprenaient plus le français à l’école – l’anglais devint la nouvelle langue de la connaissance. Le français continua à être la langue officielle jusqu’au XIVème siècle, mais deux événements déterminèrent la fin de cette ère. Le premier fut la Grande Peste, entre 1348 et 1351, où un tiers de la population anglaise périt. Ceci mena inévitablement à un manque de force de travail et en conséquence à une montée en puissance du prestige de l’anglais, qui était pratiqué par la classe inférieure. Le deuxième événement fut la guerre de cent ans de 1337 à 1453 qui fut perdre toutes possessions françaises. Sans territoires français en Angleterre, l’apprentissage du français devint impertinent.

La fin de la période de l’anglais du milieu fut marquée par plusieurs incidents historiques, certains d’entre eux ayant un immense impact sur le développement de l’anglais. L’introduction de la presse en Angleterre introduite par William Caxton en 1476 provoqua la standardisation de la langue anglaise. Ensuite vint l’époque de la colonisation à laquelle la propagation de la langue anglaise à travers le monde fut très importante. Enfin, Henry VIII, inauguré en 1509, coupa tous liens à Rome et à l’Eglise. En 1500, l’anglais fut transformé d’une langue régionale à une immense système de communication planétaire.

En conséquence des influences latines et françaises, une nouvelle langue évolua au moment du XIVème siècle ; l’anglais du milieu fut essentiellement germanique mais comportait un vocabulaire latin étendu. De plus, la complexité structurelle de l’ancien anglais disparut. Dans la deuxième moitié du XIVème siècle, la poésie et la prose furent des indicateurs de l’anglais du milieu.

Le début de l’anglais pré-moderne coïncide avec l’ascendance d’Henri VIII en 1509. La plus grande influence sur l’anglais pré-moderne fut l’œuvre de William Shakespeare. C’est pour cela que l’anglais pré-moderne est décrit comme l’anglais Shakespearien.

A la fin de l’anglais du milieu, la plupart de la syntaxe et de la morphologie de l’anglais fut établie. L’anglais pré-moderne fut plutôt analytique : sujet, verbe, objet. Le grand changement qui classifie l’anglais pré-moderne comme nouvelle période est tout à fait phonologique en sa nature. Entre 1450 et 1655, des sept voyelles longues de la langue anglaise, deux devinrent des diphtongues. Ce grand changement de voyelles fut que l’anglais fit enfin compréhensible pour l’oreille moderne. Grâce à la révolution scientifique, beaucoup de mots empruntés au Grec et au Latin sont entrés la langue anglaise, beaucoup d’entre eux ayant survécus jusqu’à aujourd’hui.

En 1700, la langue anglaise diffère seulement peu de l’anglais que nous connaissons aujourd’hui. Le développement le plus important fut externe, à propos de la position de l’anglais dans le monde : elle devint la langue la plus utilisée sur le plan global de toute l’histoire de l’humanité. La première étape de la mondialisation de l’anglais ne fut néanmoins pas jusqu’à la fin du XVIème siècle. A la fin du règne d’Elizabeth I en 1603, la littérature anglaise regorgeait des mots de Spencer, Marlow, Shakespeare ; pendant que Francis Drake et Walter Rally établissaient l’anglais comme langue en dehors de l’Angleterre.

Aujourd’hui, la portée de l’anglais autour du monde est définie par trois cercle concentriques. Le cercle intérieur se réfère aux origines traditionnelles, historiques et sociales de la langue en tant que langue natale. Le deuxième cercle inclut les pays colonisés par la Grande Bretagne et les Etats Unis où l’anglais est parlé en deuxième langue. Le cercle extérieur ne reconnaît pas l’anglais en langue officielle mais reconnaît l’importance de l’anglais en tant que langue étrangère.

S’il y a une telle chose qu’une langue mondiale, l’Anglais est cette chose. Il lui a fallu seulement 300 ans pour se développer d’une langue régionale à une langue mondiale. De nos jours, l’anglais constitue la langue la plus utilisée avec plus de 300 millions de personnes ayant l’anglais en langue natale et plus de 1 500 000 000 utilisateurs officiels.

[Total : 1    Moyenne : 5/5]